Nous utilisons des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, cela suppose que vous acceptez ceux-ci. En savoir plus

Quels sont les nouveaux métiers de la logistique?

Publié le : 09/09/2020 14:42:05 Catégories : Economie - Ecologie , News

Quels sont les nouveaux métiers de la logistique?

Préparateur de commande, manutentionnaire, magasinier ou encore cariste, tels sont les métiers auxquels on pense quand on évoque le secteur de la logistique. Mais à l’air du numérique, le monde de la logistique évolue et de nouveaux métiers émergent.  Découvrons l’impact de la digitalisation sur cet univers professionnel.

Logistique : apparition de nouveaux métiers!

Avec la digitalisation et le boom du numérique, ce sont des métiers un peu moins tournés vers l’exécution, mais plutôt vers la réflexion qui apparaissent dans le secteur de la logistique. Data-miner, demand planner, data analyst ou pilote de flux sont les nouveaux emplois adressés aux jeunes ingénieurs ou détenteurs d’un master en supply chain. Le but de ces nouveaux jobs n’est pas d’être sur le terrain, mais bien de chapeauter les exécutions d’un point de vue stratégique et ce, grâce au digital. Ce sont de vraies têtes pensantes, des experts qui font en sorte que la logistique soit optimisée d’un bout à l’autre de la chaîne de logistique : de la production d’un produit, matières premières comprises, à sa livraison chez le client ou en magasin. 

L’impact du digital sur le secteur de la logistique

Le numérique a petit à petit fait sa place dans le milieu de la logistique. Il paraît aujourd’hui impensable de s’en passer. Au-delà des avancées en matière de picking, de cobotique et autres exosquelettes, le digital apporte une série de données et d’informations sur les clients, leurs habitudes, leurs commandes ou encore les stocks. Il suffit de quelques clics pour obtenir ces données qui étaient très difficiles à collecter avant l’ère du digital. Cela dit, encore faut-il avoir un regard avisé pour savoir analyser ces données et en tirer des informations ou des conclusions utiles à l’entreprise. C’est de cette analyse des données qu’émergent ces nouveaux métiers du secteur de la logistique comme le business analyst ou l’analyste supply chain. C’est aussi  le cas du “Sales & Operations planning” dont le métier est de prévoir et anticiper, sur base des données récoltées, quelles sont les tendances du marché et ainsi orienter le développement de l’entreprise. Les sociétés font parfois même appel à des analystes ou Data warehouse pour concevoir des systèmes d’analyse des données pour l’entreprise.

Les logiciels au service de la digitalisation de la logistique

Le digital cohabite donc de plus en plus avec le secteur de la logistique et il existe désormais toute une série de logiciels qui vont aider la logistique des différentes sociétés. Les coordinateurs de logistique s'appuient sur ces logiciels. Il ne suffit plus d’appliquer les techniques industrielles apprises en cours, d'être organisé, méthodique et de savoir s’adapter rapidement à la situation avec du bon sens. Il faut aujourd’hui ajouter à cela des compétences en IT. Il faut s’appuyer sur des chiffres et des données venant de logiciels. L’optimisation est sans doute le maître mot depuis que le digital s’est immiscé dans ce secteur de la logistique. Le but étant de réduire les coûts. Gestion des stocks, gestion des flux, approvisionnement, schéma de palettisation et préparation de commandes, tout passe désormais par le numérique! C'est dans ce contexte qu'est donc apparu le métier de Data-miner. Il s’agit de la personne qui va s’occuper de la logistique de transport et du chargement des camions de sorte qu'il soit le plus optimal possible.

Vers une logistique plus durable

Depuis peu, le développement durable et la gestion des déchets font également partie intégrante du secteur de la logistique et représentent parfois un pôle à part entière. Le recyclage est au cœur des préoccupations. Les entreprises ont donc une personne, voire une équipe entière, dédiée à la question du développement durable. Cette personne est en charge d’une remise en question du fonctionnement interne de l’entreprise tant au niveau des produits que du conditionnement afin d’intégrer ces nouvelles considérations “vertes” au business modèle de l’entreprise. Gestionnaire en développement durable, ingénieur en traitement des déchets, Risk manager ou encore ingénieur en énergies renouvelables font donc eux aussi partie des nouveaux métiers de la logistique.

Comments
You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire