Nous utilisons des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, cela suppose que vous acceptez ceux-ci. En savoir plus

Quel film d'emballage choisir pour réduire les coûts : film étirable ou étiré?

Publié le : 08/02/2021 10:26:05 Catégories : Economie - Ecologie , News

Quel film d'emballage choisir pour réduire les coûts : film étirable ou étiré?

Film soufflé ou film cast, film transparent ou film opaque... Et si, pour réduire le coût de la palettisation, le débat portait en réalité sur le film étirable ou sur le film pré-étiré ?

Le film étirable : la solution la plus connue 

Quand on pense au film plastique, dans le secteur logistique, on pense naturellement au film étirable. C’est le film de banderolage le plus courant et encore aujourd’hui, le plus vendu. Car le film étirable peut, en fonction des options conférées lors de sa commande, s’adapter à toutes les utilisations, tout en offrant un prix d’achat facial intéressant. Il est le maître achat dans les métiers de la palettisation et de la préparation de commandes. Il emballe depuis des années les marchandises préalablement empilées par les préparateurs de commande afin de sécuriser leur transport et leur envoi jusqu’à leur destinataire. Qu’il s’agisse de film étirable manuel ou de film étirable machine, nos films s’utilisent aussi bien à la main qu’avec une banderoleuse ou une autre machine de palettisation automatique. Colorés, plus ou moins épais, neutres ou imprimés, collants et/ou glissants sur leurs faces internes et/ou externes,… Il offre de nombreuses options pour répondre à tous les besoins de manutention et éviter l’endommagement des palettes lors de leur transport.

Mais son usage pose aussi questions depuis quelques mois. Sous la pression des CARSAT voyant leurs indicateurs de TMS s’affoler dans le secteur logistique. Mais aussi à la lumière de l’émergence de nouveaux consommables plus faciles à poser et surtout plus économiques et écologiques à l’arrivée, des débats émergent dans la presse comme dans les entreprises concernées. Focus rapide sur l’alternative qui pose questions !

Le film étiré : la solution la plus économique

Le film pré-étiré, comme son nom l’indique, est un film qui est étiré préalablement en usine. Là où l’épaisseur du film étirable varie de 35µ à 12µ environ, le film pré-étiré ne fait que 7 ou 9 µ. Il est tout aussi résistant et surtout bien plus confortable à poser. L’opérateur ne doit en effet plus tirer sur le film pour en assurer le maintien. Plus besoin non plus de faire 2 ou 3 tours des palettes pour sécuriser les charges, un simple banderolage suffit désormais. L’expéditeur peut ainsi poser jusqu’à 3 fois moins de film… Calculez l’économie de temps et de poids déposé pour chaque palette et vous comprendrez rapidement pourquoi les entreprises logistiques et les industriels délaissent l’étirable pour l’étiré !

Moins connu du public et des PME, le film étiré ou pré-étiré présente pourtant de nombreux avantages. S’il apparaît un brin plus cher à l’achat, à l’utilisation, celui-ci s’avère bien plus performant et rentable au coût palettes et dans la gestion des déchets pour vous et vos clients finaux.

Faites des économies avec le film pré-étiré

Comment l’utilisation du film pré-étiré peut-il vous permettre de faire des économies sur vos emballages ? Premièrement, avec une même quantité de film (kg), vous pouvez filmer plus de palettes. Ensuite, les bobines étant moins lourdes, soit  960 gr pour une bobine manuelle de 300 ml en 7µ (>< 2,330 kg pour une bobine de 300 LM en 17µ), elles sont plus facilement manipulables. Associées au nouveau dévidoir ergonomique – Optiwrapper© – elles sont carrément plus agréables à poser. D’où une meilleure efficacité/qualité de dépose dans le chef des préparateurs de commande. Un atout accessible aux grandes comme aux petites entreprises qui ne filment que quelques palettes par jour et qui privilégient toujours le banderolage manuel. Les bobines étant plus légères et le pré-étirage ayant déjà été réalisé en usine, l’utilisation de film étiré diminue le risque de TMS puisqu’il sollicite musculairement moins le travailleur. Les opérateurs ne sont plus essoufflés et n’ont plus d’étourdissements une fois le banderolage terminé. Moins fatigué, ils redoublent d’efficacité. L’opération s’effectue en marche avant et pas en reculant, ce qui évite les risques de chute et de heurts avec des engins qui circuleraient à proximité. Et chacun sait que préserver les salariés, c’est l’assurance de stabiliser ses équipes.

Le film pré-étiré, un consommable Eco-Responsable

Qui dit moins de film déposé, dit moins de poids de dépose mais aussi moins de déchets à l’arrivée ! Les économies réalisées à l’achat et à la pose se prolongent donc jusqu’à la facture des écotaxes et au bilan carbone. Mais ce n’est pas tout… Car les films étirés sont conçus à base de PE, un plastique 100% recyclable mais aussi très bien recyclés à ce jour. Il peut être en effet refondu à plusieurs reprises pour contribuer à la fabrication de nouveaux consommables avant d’arriver en fin de vie. 

Plus performants, plus économiques, plus confortables à poser et plus écologiques, les films étirés offrent des atouts de poids (pour le coup) au regard des besoins des utilisateurs et des enjeux sociétaux et environnementaux !  

Pour encore plus de performances, découvrez notre Optiwrapper, notre dévidoir de film manuel nouvelle génération, ou nos différentes filmeuses automatiques

Comments
You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire