Nous utilisons des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, cela suppose que vous acceptez ceux-ci. En savoir plus

Le film pré-étiré, la nouveauté du domaine de la palettisation.

Publié le : 10/02/2019 12:20:03 Catégories : Productivité - Innovation , Santé - Réduction de la pénibilité

Le film pré-étiré, la nouveauté du domaine de la palettisation.

Rien de neuf dans le domaine de la palettisation ? C’est faux, les choses bougent dans ce domaine là. La dernière innovation en date, c’est le film pré-étiré. Un film étiré en usine pour un résultat plus fin et tout aussi résistant. Pas de doute qu’il va rapidement s’imposer sur le marché.

Un film moins épais en faveur de moins de TMS

Il ne fait que quelques microns d’épaisseur : 7 ou 9 µ. Il est donc 2 à 3 fois moins épais que le film étirable classique. Les bobines manipulées sont ainsi plus fines et moins lourdes, pour une même longueur de consommable (270 ou 300 ml). Or le poids est un sérieux argument quand on manipule des bobines à bout de bras toute la journée. Et quand on sait que les TMS (troubles musculo-squelettiques) sont la cause n°1 des maladies professionnelles dans les entreprises, les combattre devient un enjeu réel pour les sociétés.

En plus d'être plus légères, ces bobines sollicitent moins la chaîne musculaire étant donné que le film a déjà été préalablement étiré en usine. Il n’est donc plus nécessaire de mettre le film en tension pour qu’il adhère à la palette. Le film pré-étiré est prêt à l’emploi et offre enfin un vrai confort de pose aux logisticiens.

Résistance avant tout

Il a beau être moins épais, le film pré-étiré n’a pas à rougir de sa résistance. Il assure un parfait maintien des cargaisons sur palettes, qu’elles soient homogènes ou hétérogènes. Et résiste parfaitement aussi aux secousses que peuvent subir les palettes lors de leur transport.

Le choix du film pré-étiré, un geste écologique ET économique

Autre avantage de ce film pré-étiré : plus fin, et 100 % recyclable même imprimé, il produira nettement moins de déchets. Car l’arrêté français du 9 septembre 1997 interdit le placement en décharge, ou dans les incinérateurs sans valorisation énergétique, des déchets d’emballage industriels ou commerciaux. Une fois déballée, les protections palettes doivent être triées. Il est interdit de mélanger des déchets d’emballage avec d’autres qui ne pourraient être revalorisés, comme les adhésifs par exemple. Le film pré-étiré, voire imprimé, finit donc en une seule petite boule 100% recyclable, bien moins lourde que celle issue d’une palettisation réalisée avec du film étirable classique. Et à ce niveau, moins de poids est égal à moins de taxe. Un beau mariage entre écologie et économie !

Une solution “gain de temps”

Les bobines de film pré-étiré sont plus faciles à manipuler et donc plus faciles à l’emploi. Or un travail moins pénible favorise une qualité de dépose constante dans le temps. Un temps qui peut aussi être réduit et donc contribuer à la productivité générale de l’entreprise. Une véritable innovation pour les entreprises qui n’ont pas les moyens (ou le besoin) de s’équiper d’une solution mécanique. Et qui continuent et continueront donc à filmer leurs palettes manuellement.

Les différentes finitions de film pré-étiré

Le film pré-étiré existe en différentes finitions en plus du classique film transparent :

  •       opaque: le film opaque est idéal quand on veut masquer le contenu de la palette.
  •       imprimé : pour sécuriser vos transports et repérer dès l’arrivée les dépalettisations accidentelles ou volontaires. La personnalisation via l’impression de votre logo par exemple permet aussi de promouvoir votre marque. Ou un code à mieux gérer votre stockage.
  •       coloré: transparent ou opaque, c’est un choix simple et pratique pour rapidement différencier les palettes les unes des autres. Il existe en noir, blanc mais aussi en rouge, vert et bleu.
Comments
You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire