Nous utilisons des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, cela suppose que vous acceptez ceux-ci. En savoir plus

Économie circulaire : 3 tendances en 2022

Publié le : 30/08/2022 15:05:45 Catégories : News , Productivité - Innovation

Économie circulaire : 3 tendances en 2022

Quoi de neuf et d’innovant dans la sphère de l’économie circulaire en 2022? Petit focus sur 3 tendances de cette année.

Économie circulaire et plastique

La loi anti-gaspillage en faveur de l’économie circulaire mène la vie dure aux emballages plastiques. Les producteurs d’emballage sont en pleine restructuration de leur process et sont en train de réfléchir à des solutions concrètes à mettre en place pour réduire les emballages plastiques en vue d’une économie plus circulaire. Plusieurs axes sont à l’étude: la réduction des emballages plastique, notamment à usage unique, le recyclage des déchets plastiques et l’utilisation de matière plastique recyclée. Mais les choses bougent à d’autres niveaux que les emballages plastiques…

Les nouveaux usages, le vrac liquide

S’il est important de réfléchir à l’emballage au sens large du terme, la manière de consommer change elle aussi peu à peu et de nouveaux usages prennent leurs ressorts. 

Parmi ces nouveaux modes de consommation, une tendance ressort. Cette tendance est celle d’une consommation dans un rayon beaucoup plus proche de chez soi. Au-delà de la consommation de proximité, la tendance qui se dégage ici, c’est l’idée de créer un circuit court pour les contenants en vrac et pour leur réutilisation.

C’est par exemple le cas de la success-story Jean Bouteille qui allie la bouteille consignée et la distribution de produit liquide en vrac. Cette nouvelle forme de distribution séduit de plus en plus de grandes marques. 

La traçabilité des déchets.

Holygrail 2.0 est une technologie qui apporte une solution de tri intelligent des déchets. L’objectif est de rendre le tri des déchets plus efficace et ainsi obtenir des matières recyclées de meilleure qualité pour que toute la chaîne de valeur de l'emballage soit améliorée. 

La méthode consiste à appliquer sur les emballages des filigranes imperceptibles pour le consommateur, une sorte de code-barre qui détient les informations sur le type du déchet dont il s’agit. Le filigrane pourra être lu et décodé par un système appliqué aux lignes de tri des déchetteries et qui pourra alors ensuite placer ces déchets dans le flux approprié pour le traiter au mieux. 

Des matières innovantes

Il y a bien sûr la nécessité de revoir la manière dont on utilise les emballages d’aujourd’hui  et la manière dont ceux-ci sont recyclés, qu’il s’agisse d’emballage plastique, carton ou même de verre ou de métal. Parallèlement à cela, il y a la recherche pour le développement de nouveaux matériaux écologiques à partir de matière recyclée ou bien des matériaux biodégradables, surtout pour le packaging ou l’emballage primaire, soumis à des contraintes plus chimiques et réglementaires, que mécaniques. C’est ce qu’a fait Lactips. Ils ont développé un polymère naturel et biodégradable en milieu aquatique, conçu à base de caséine, une protéine présente dans le lait. Ce matériau est donc bio-sourcé et biodégradable. L’objectif de Lactips est de repenser les solutions plastiques et de soutenir les industriels dans leur transition écologique et réglementaire ( cf. loi anti-gaspillage).

On est au début d’une nouvelle ère pour les emballages et les lignes bougent… aussi vite que le marché depuis le Covid, et ses perspectives de croissance !

Comments
You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire