Nous utilisons des cookies pour vous garantir une meilleure expérience utilisateur sur notre site web. Si vous continuez à utiliser ce site, cela suppose que vous acceptez ceux-ci. En savoir plus

« Vers un emballage responsable: le film étiré est une alternative à privilégier

Publié le : 21/04/2022 11:29:25 Catégories : News , Productivité - Innovation

« Vers un emballage responsable: le film étiré est une alternative à privilégier

Aujourd’hui, la réduction des suremballages s’inscrit comme une priorité écologique et réglementaire dans les ateliers logistiques. Selon une récente étude de KPMG, 56% des industriels tentent d’anticiper les futures crises en favorisant des outils plus résilients et plus éco-responsables. Les décideurs sont passés d’une logique de réduction des coûts à une différenciation compétitive pour gagner en agilité et satisfaction clients. Or les clients intègrent désormais eux aussi le facteur écologique dans le top des facteurs d’achats… Tout comme ils s’intéressent aux valeurs des entreprises/fournisseurs dont ils sont par ailleurs responsables dans le BtoB. En réaction au « greenwashing », aujourd’hui on calcule et on certifie. Et à cet exercice, le film étiré sort gagnant. 



Film étiré, faut-il encore le présenter ? 

Film de palettisation transparent en polyéthylène – PE, un type de plastique solide et bien recyclé en France - qui est pré-étiré en usine. Ce pré-étirage mécanique permet de faciliter la dépose film par les opérateurs en atelier mais aussi d’assurer un pourcentage d’étirage optimal pour assurer le maintien de la charge sur palette. Car comment demander, pendant 8 heures d’un travail ultra physique, à un préparateur de commande d’assurer une dépose stable et qualitative, avec l’effort de tension que cela suppose dans des postures aussi pénibles qu’inconfortables ?! La réponse la plus évidente est logiquement de lui alléger la charge, voir de le faire d’une manière ou d’une autre, pour lui !



Film étiré VS film étirable classique 

Au-delà du confort et de la qualité de dépose, cette opération de pré-étirage préalable permet aussi de réduire l’épaisseur du film déposé. On passe ainsi des 17 ou 23 microns usuels à des films de 7 ou 9 microns, dont la résistance et l’élasticité n’ont rien à envier à leur père… ! 

Léger mais carrément efficace surtout que le film étiré ne se déforme pas et que ses finitions sont dossées, assurant ainsi une excellente résistance. Pas besoin de changer vos habitudes ou vos process pour déposer jusqu’à 50% de plastique en moins sur chacune de vos palettes.

Très bien vous direz vous mais quid quand même de mes coûts d’emballage ? La aussi, bonne nouvelle car le film étiré « nouvelle génération » permet aux sociétés utilisatrices de réaliser entre 30% à 50% d’économies sur leurs achats de films palettes. Sans parler des gains de rendement à l’usage… Vous l’avez compris, avec l’arrivée de l’étiré, c’est une petite révolution qui se joue sur le marché de l’emballage. 

Pour le visualiser, il suffit de rentrer vos données de banderolage dans notre comparateur en ligne : vous pourrez mesurer les économies de plastiques déposés en utilisant du film étiré plutôt que du film étirable classique. Car oui à cela s’ajoute un indéniable gain écologique !




Last but not least : le film étiré est du côté de l’environnement

Respecter les nouvelles normes environnementales est aujourd’hui une évidence.
Le film étiré utilise du plastique en polyéthylène, 100% recyclable. Il est déjà très bien ré-introduit dans son propre cycle de fabrication ainsi que dans celui des coiffes palettes conçues à partir de PE à 100% recyclé, ces dernières ne demandant pas de propriétés mécaniques avancées. Or l’usage d’une tonne de plastique recyclé permet d’économiser jusqu’à 830 litres de pétrole. Côté économie circulaire, on y est.

En plus de ce cycle de revalorisation, le film pré-étiré produit moins de déchets que ses congénères, donc moins de composants à recycler. Une réduction de déchets et un cycle de recyclage local permettent de réduire avantageusement votre empreinte carbone. Côté Eco-responsable, on est toujours bon donc !

Plutôt film étiré manuel ou machine ? 

Ces films « prêts à l’emploi » sont disponibles pour les usages manuels – avec ou sans l’Optiwrapper© - et machine que vous pourrez utiliser notamment avec une filmeuse à bras tournant, l’Optiwrap©. Selon le nombre de palettes filmées chaque jour, vos contraintes espace ou marchandises, une méthode s’imposera naturellement plus qu’une autre.

Mais dans les deux cas, les bobines de films étirés sont bien plus légères à manipuler que celles en étirables classiques. Les bobines de films manuels sont ainsi plus maniables et in fine « prêtes à poser » contribuant significativement à réduire les TMS en atelier.

Les bobines automatiques, quand à elles, sont 3 fois plus légères avec une autonomie de banderolage équivalente aux bobines d’étirable traditionnel, un bénéfice opérationnel sur toute la ligne donc.



Personnalisation pour plus de sécurité 

Les bobines de films étirés, de base transparentes, s’avèrent aussi personnalisables. Identités visuelles, instructions de manipulation ou encore bandes de couleur peuvent y être imprimés pour optimiser le stockage, mieux gérer et sécuriser vos transports de marchandises. Du coup, pas besoin de rajouter un ruban adhésif supposant un surplus de travail et de coût matière… Sans parler de l’impossibilité, en bout de course, de pouvoir recycler le film.

En conclusion, le film pré-étiré « nouvelle génération » peut se résumer en 4 mots : confort, efficacité, économie et écologie. 


Pour en savoir, rendez-vous sur « film-étiré.com » ou contacter un conseiller Rubafilm.

Comments
You must be registered

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire